Compagnie

Compagnie du Subterfuge

La Compagnie du Subterfuge a été créée en 2005 pour développer le travail de Laureline Gelas, danseuse interprète et chorégraphe. Son travail se définit par la recherche d’une esthétique poétique de la danse hip hop enrichie par la danse contemporaine. Depuis le début, l’écriture chorégraphique de Laureline Gelas cherche à être transdisciplinaire, et s’inspire de l’univers circassien et théâtral.

Les pièces chorégraphiques qui composent le répertoire de la compagnie viennent proposer une exploration de l’identité et de la relation à l’autre et au monde, thématique d’écriture chère à Laureline Gelas.

En 2007 et 2008, la compagnie présente “Sweet thirty” création pour trois artistes interprètes. Ce projet repose sur une réflexion drôle et sensible sur la femme trentenaire. En 2011, Laureline Gelas écrit “6 grammes d’âme”, solo chorégraphique décliné en deux versions : pour les plateaux traditionnels en format de 30 minutes, et pour l’extérieur en format de 15 minutes. En 2012, se sont trois courtes pièces qui sont écrites à destination du jeune public ce projet s’intitule “Quelque part entre le courage et la peur”.

2014 est l’année de création de “Parabole”, solo interprété par Guillaume Lapasset-Weddigen. Avec cette pièce chorégraphique, Laureline Gelas évoque un souvenir d’enfance, cette solitude consommée dans les repas silencieux que l’imaginaire vient nourrir pour créer un espace de jeu et de liberté : une parabole de la liberté et de la résilience. Depuis 2011, la Compagnie du Subterfuge est soutenue par la Ville de Lyon.

De plus, une large place est faite au travail de médiation et de sensibilisation notamment auprès des publics empêchés et/ou de quartiers prioritaires répondant ainsi aux besoins de la politique de la ville. Laureline Gelas a fait le choix d’ancrer la compagnie dans le territoire de la ville de Lyon et alentours et inscrit ainsi sa structure de façon durable et pérenne au sein  des projets chorégraphiques du territoire.

Parmi les principaux projets déjà réalisés avec de multiples partenaires institutionnels : depuis 2005, Laureline Gelas a travaillé sur des projets dansés avec des enfants et adolescents pour l’institut médico-éducatif Édouard Seguin, l’institut médico-professionnel Saint Vincent-de-Paul, la classe Ulis du collège Georges Clémenceau et le centre hospitalier psychiatrique de jour l’Engoulevent – Saint Jean de Dieu. Entre 2006 et 2009, La compagnie porte le projet “Groupe Subterfuge” en faveur de jeunes danseurs, projet mené dans le cadre de la politique de la ville. En 2008 et 2010, Laureline Gelas est chorégraphe associée pour le Défilé de la Biennale de la danse. En 2011 et 2012, la compagnie mène un accompagnement de jeunes danseurs amateurs en collaboration avec la MJC Laennec-Mermoz. C’est en 2013 que Laureline Gelas rencontre le light painting en s’investissant dans le projet “Paroles de quartier” de Villeurbanne. La compagnie développera l’association danse et light painting dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville de Grigny en 2014 et 2015.

En 2017, la compagnie du Subterfuge est ainsi porteuse du projet-résidence “Faire danser les murs” sur le quartier Gorge de Loup, financé par l’état et la ville de Lyon, mêlant interventions en danse et light paining au pied des immeubles et temps forts chez les partenaires institutionnels du territoire.

De  2015 à 2018, en collaboration avec le Csapa-Centre hospitalier le Vinatier et la Maison d’arrêt de Corbas, Laureline Gelas intervient auprès de détenus hommes autour de la pratique de la danse et de l’expression chorégraphique.

Enfin, la compagnie de Subterfuge se positionne en faveur de la transmission et de la rencontre. Dans ce cadre elle organise des entraînements guidés ouverts aux disciplines qui sont en lien direct avec ses propres pratiques : danse, cirque, acrobatie, théâtre. Ces entraînements viennent répondre à un fort besoin de temps de pratique physique et artistique, et permettent à ses participants de développer et enrichir leurs réseaux professionnels.

Laureline Gelas

Laureline Gelas est la chorégraphe de la compagnie du Subterfuge. Elle est diplômée du Conservatoire à rayonnement régional de la danse (spécialité danse contemporaine) et a suivi la formation en danse hip hop du Centre National de la danse de Lyon.

En 2004 elle se forme en transmission de la danse hip hop à la Maison de la danse de Lyon.

Depuis 2008 elle poursuit son parcours de danseuse interprète et de chorégraphe au sein de la compagnie du Subterfuge.

Ce sont cinq pièces chorégraphiques qu’elle écrit jusqu’en 2014 (Sweet thirty, 6 grammes d’âme, Portes du temps, Quelque part entre le courage et la peur et Parabole) .

En 2017 elle entame la création d’ Ecrou nouveau projet dansé prévu pour 2019.

En parallèle de son activité pour la compagnie du Subterfuge, Laureline Gelas collabore avec d’autres compagnies de la région lyonnais et intervient en tant que pédagogue sur des projets à destination des publics scolaires (Compagnie Stylistik notamment). Elle participe à des projets collaboratifs avec de nombreux partenaires (Fondation de l’armée du Salut, le Centre hospitalier le Vinatier, la Région Auvergne Rhône Alpes, La Biennale de la danse de Lyon, la DRAC Auvergne Rhône Alpes et la ville de Lyon).

L’écriture chorégraphique de Laureline Gelas est marquée par son parcours et son profil hybride. Elle propose une danse transdisciplinaire fortement liée aux pratiques circassiennes, contemporaines et hip hop. Ses créations sont empreintes d’un univers onirique dans lequel les objets du quotidien servent à voyager dans l’imaginaire et la poésie. La dramaturgie se base sur les principes d’écriture et de construction de la danse théâtre, et la danse y est physique et délicate.

Laureline Gelas propose une approche de la danse qui lui est propre, sa signature chorégraphique met en valeur le geste simple mais significatif, la virtuosité plus que la technicité. La danse y est sensible, sa technique se met au service des propos défendus, pour proposer des lectures multiples de chacune de ses propositions.